Quelle différence entre garde alternée et partagée ?

différence entre garde alterné et partagé
Sommaire

Les parents ne sont pas toujours sur la même longueur d’onde. Même après avoir vécu ensemble pendant des années, ils peuvent décider de divorcer. Ils doivent alors passer au tribunal pour faire un procès pour finaliser le divorce. Parmi les procédures du divorce, la garde des enfants est aussi abordée. La garde des enfants devrait-elle être alternée et partagée ? Quelle différence entre la garde alternée et partagée ? 

Tout sur la garde des enfants

Lors d’un divorce, à part la séparation des biens, la garde d’enfant est un sujet très important. La décision concernant la garde d’enfant est autant délicate pour le juge que les parents. La justice doit veiller à ce que le droit de chacun soit pris en compte dans l’intérêt de l’enfant. Face à une telle situation, le juge a deux options, la garde alternée ou la garde partagée.

Si l’on regarde globalement, la garde alternée et partagée est identique. Leur similitude réside dans le fait qu’aucun des parents n’a la garde exclusive de l’enfant, sans que l’un d’eux accorde son consentement. En droit civil, cet acte sera considéré comme un enlèvement et le responsable risque d’énormes sanctions. 

Dans le cas où un parent obtient la totalité de la garde, l’autre doit verser une pension alimentaire. Les affaires de séparation sont très fréquentes pour les jeunes mariés. Dans la garde enfant, chacun des deux parents doit avoir une résidence fixe. Ils doivent également être capables de subvenir au besoin alimentaire de l’enfant.

Garde alternée

La garde alternée a été mise sur pied afin que l’enfant puisse habiter en alternance avec ses deux parents. Avec ce type de garde, la fréquence et le rythme de l’alternance reposent uniquement sur l’entente des deux parents. Les enfants placés en garde alternée vont alors faire des aller-retour entre les deux résidences de leurs parents, et ce sans qu’un jugement intervienne. 

La garde alternée repose entièrement sur l’entente des deux parties dans le but de préserver le bien être de l’enfant. Bien évidemment, chacun des parents pourra venir rendre visite à l’enfant dans son autre résidence. Le seul problème avec cette garde est que des désaccords peuvent survenir puisque la fréquence des gardes n’est définie par aucune loi. 

Garde partagée

Pour la garde partagée, c’est plus ou moins la même que celle alternée. La différence réside au niveau du rythme d’alternance ainsi que le mode de garde. Cette durée sera définie par le juge lors du procès, ce qui veut dire que les parents n’auront pas leur mot à dire concernant le mode de garde. Chacun d’eux devra se contenter de la garde partagée que le juge va décider. C’est uniquement le procédé qui est un peu différent, mais le but étant toujours de veiller au bien être et l’épanouissement de l’enfant. Le juge des affaires familiales va rendre un jugement qui définit clairement l’alternance de garde entre les domiciles parentale. 

Lors du partage, il se peut qu’il n’y ait pas de garde partagée. Si l’un des parents n’est pas en mesure d’assurer la garde partielle, l’autre parent bénéficie de la garde exclusive de l’enfant. Face à une telle situation, l’autre parent qui n’a pas eu la garde a des droits de visite et doit régler la pension alimentaire. Dans la majorité des cas, cette garde est accordée à la mère. 

5/5 - (1 vote)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Articles populaires
Newsletter

Recevez tous les mercredis par email, les bons plans modes & lifestyle sélectionnés par notre équipe.